Nous contacter

Prendre rendez-vous

avec nos spécialistes

 

 01 40 79 40 36 

 

secretariat

@chirurgiedusport.com

 

 SOS GENOU  

 

Clinique du Sport

36 bd St Marcel

75005 PARIS

Clinique du sport Paris 

Métro : Saint Marcel

Parking 6 rue de l'essai


sur

Les fiches de chirurgiedusport :

HONCode

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici

QRCode

Vidéo Youtube

La chirurgie ambulatoire : définition, historique

Imprimer l'article

La chirurgie ambulatoire du membre inferieur : la ligamentoplastie
 
La chirurgie ambulatoire apparaît dès le début du XXe siècle. C’est dans les années 70 qu'elle a commencé à se développer aux États-Unis, pour connaître une croissance rapide dans les années 80.
 
LA DEFINITION de la chirurgie ambulatoire :
D’après l’International Association for Ambulatory Surgery, la « chirurgie ambulatoire » ou la « chirurgie sans hospitalisation », sont :
 
« les actes chirurgicaux programmés et réalisés dans des conditions techniques nécessitant un bloc opératoire,  une anesthésie de mode variable et une surveillance postopératoire en salle de réveil permettant, sans risque majoré, la sortie du patient le jour même de son admission. »
 
La durée totale de sa prise en charge ne nécessite pas de passer une nuit à l'hôpital.
 
         LE DEVELOPPEMENT à l’étranger et en France
Le développement de la chirurgie ambulatoire en France a pris beaucoup de retard par rapport aux autres pays du monde et de l’Europe. La comparaison de la pratique  de la chirurgie ambulatoire aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni a permis de montrer certaines différences. Ce sont des contraintes financières qui ont motivé principalement le développement de la chirurgie ambulatoire aux États-Unis comme au Canada. Aux États-Unis, des incitations financières ont été mises en place par les organismes payeurs publics et privés.  Ainsi, en 1970, 35 % des organismes payeurs remboursaient les actes pratiqués en chirurgie ambulatoire ; ce taux est de  96 % en 1980. Certains organismes payeurs, et en particulier Medicare, ne remboursaient qu'à 80 % les honoraires des chirurgiens si l'intervention chirurgicale était réalisée de façon traditionnelle dès 1982... En 1993, l'arthroscopie était la première des vingt principales interventions de chirurgie ambulatoire pratiquées dans les centres indépendants des États-Unis.
Au Canada, les problèmes de financement des dépenses de santé ont motivé des fermetures de lits favorisant ainsi le développement de la chirurgie ambulatoire.
Au Royaume-Uni, le développement de la chirurgie ambulatoire a été principalement initié par la volonté des pouvoirs publics de réduire les listes d’attente en chirurgie. Dès 1985, la chirurgie ambulatoire a été officiellement approuvée par le Royal College of Surgeons of England qui estimait que près de 50 % des actes chirurgicaux pouvaient être réalisés en ambulatoire. Il établissait un guide de recommandations qui est, depuis, régulièrement réévalué.
 
La chirurgie ambulatoire en France :
 
En France, avant 1991, la chirurgie ambulatoire se développait en dehors de tout cadre juridique et il n'existait pas de données statistiques permettant d'apprécier le rôle de cette prise en charge. La loi du 31 juillet 1991 a permis de créer des structures de soins alternatives à l'hospitalisation. En 1980, seul 5% des actes chirurgicaux étaient réalisé en ambulatoire, puis 27% en 1997.
 
Aujourd’hui environ 40% des patients opérés en France ont été pris en charge en chirurgie ambulatoire.
 
Une enquête menée par l'assurance-maladie, en février 2007, indique qu'une très large majorité de Français (plus de 80 %) serait prête à recourir à la chirurgie ambulatoire.

  

Docteur Yoann BOHU, Docteur Nicolas LEFEVRE, Docteur Serge HERMAN. - 4 novembre 2013.

Conflits d'intérêts : l'auteur ou les auteurs n'ont aucun conflits d'intérêts concernant les données diffusées dans cet article.

Actualités

A lire aussi ...

Les articles les plus lus

fiche ligament didt systeme TLS ou DT4 TLS

Ligamentoplastie du ligament croise antérieur (LCA) selon la technique DIDT TLS ou DT4 TLS: la fiche

Par le Docteur Nicolas LEFEVRE.

L’objectif de cette opération est de réaliser une reconstruction anatomique du LCA, en utilisant une autogreffe (tendon du patient) sous contrôle arthroscopique. Le principe de TLS est d’utiliser un seul tendon ischio-jambier en greffe courte. Fiche technique de la ligamentoplastie du LCA au DIDT TLS.

La fiche_de_la_ligamentoplastie_type_KJ_kenneth_jones_chirurgiedusport.jpg

Technique opératoire de la ligamentoplastie de type KJ ou Kenneth-Jones (la fiche en image)

Par les Docteur Nicolas LEFEVRE, Docteur Serge HERMAN,Docteur Yoann BOHU.

 
Fiche technique de la ligamentoplastie du ligament croise antérieur (LCA) selon la technique kenneth-jones  ou KJ description schématique de cette opération qui consiste à réaliser une reconstruction anatomique du LCA, en utilisant une autogreffe (tendon du patient) sous contrôle arthroscopique

Technique du ligament croisé

Par le docteur Nicolas Lefevre

+ de videos

Les dernières publications

Dossier : prothèse de genou

prothèse totale de genou

Dossier : ligaments du genou

Dossier : chirurgie ambulatoire du LCA

Dossier : ménisque

MENISQUE 3D FISSURE DECHIRURE MENISQUE CHIRURGIE DU SPORT

Dossier : Epaule du sportif

Dossier : prothèse de hanche

 

Dossier : rupture des ischio-jambiers

anatomie_ischio_jambier_rupture proximale docteur lefevre chirurgiedusport

Dossier : prothèse et sport

 

prothèse de hanche  et de genou   et sport  

 

Dossier : PRP

 

Chirurgiedusport - Qui sommes nous - Nous contacter - Mentions légales - Web design Digitaline - Développement EMC2 Studio - Clinique du Sport