Nous contacter

Prendre rendez-vous

avec nos spécialistes

 

 01 40 79 40 36 

 

secretariat

@chirurgiedusport.com

 

 SOS GENOU  

 

Chirurgie du Sport

36 bd St Marcel

75005 PARIS

Clinique du sport Paris 

Métro : Saint Marcel

Parking 6 rue de l'essai


sur

Les fiches de chirurgiedusport :

HONCode

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici

QRCode

Vidéo Youtube

Prothèse totale de hanche mini invasive par voie antérieure

Imprimer l'article

Prothèse totale de hanche mini invasive par voie antérieure
 
Avantages théoriques et bénéfices attendus
 
   Le premier bénéfice est de préserver les muscles et tendons autour de la hanche. Cette voie d’abord passe entre les différents muscles de la surface vers la profondeur sans aucune section. C’est une voie très peu invasive (Figure 1). C’est ce qui explique les faibles douleurs post opératoires, le moindre risque d’hématome et une récupération fonctionnelle rapide. On peut marcher avec 2 béquilles le surlendemain de l’opération en règle générale et la durée d’hospitalisation est très courte de 5 jours en moyenne. La convalescence s’effectue à domicile avec des séances de kinésithérapie.
En revanche, par voie postéro externe on doit sectionner les tendons de la rotation externe de hanche (Figure 3 et 4). De même, par voie externe par trochantérotomie, on doit sectionner l'os pour parvenir à l'articulation de la hanche (Figure 5).
 
  Le second bénéfice est le faible risque de luxation. En effet, la voie postérieure est réputée beaucoup plus à risque car il y aune section de muscles et tendons pelvi trochantériens et il y a des recommandations post opératoires à respecter pendant les premières semaines. Pour la voie antérieure, il n’y a pas de recommandations particulières. A noter, que des techniques de voie postérieure mini invasive donne également d’excellentes récupérations fonctionnels post opératoires et de faible risque de luxation.
 
  Le troisième bénéfice est une cicatrice de petite taille, qui dépend de la taille du patient (Figure 2). Attention, l’implantation d’une prothèse est un enjeu à long terme sur une articulation majeure, la taille d’une cicatrice n’est pas un argument de la qualité de pose de la prothèse.
 
prothese totale de hanche mini abord voie antérieure anatomie hanche Dr Bohu
Figure 1 Trajet de la voie d'abord
 
prothese totale de hanche mini abord voie antérieure anatomie hanche Dr Bohu
Figure 2. Cicatrice voie d'abord antérieure
prothese totale de hanche mini abord voie antérieure anatomie hanche Dr Bohu
Figure 3. Cicatrice voie d'abord postéro externe
 
Figure 4. Sections des tendons des muscles rotateurs externes de la hanche par voie postéro externe
 
Figure 5. Section de l'os du grand trochanter par la voie d'abord dite "trochantérotomie"

Docteur Yoann BOHU, Docteur Serge HERMAN. - 1 décembre 2013.

Conflits d'intérêts : l'auteur ou les auteurs n'ont aucun conflits d'intérêts concernant les données diffusées dans cet article.

Actualités

Arthroscopie du genou : traitement de la lésion du ménisque

Par les Docteur Nicolas LEFEVRE, Docteur Serge HERMAN, Docteur Yoann BOHU

Ménisque - L’arthroscopie du genou est la technique de référence des lésions méniscales du genou. L’objectif est de traiter la lésion méniscale (déchirure, fissure, languette, anse de seau …) en étant le moins traumatique possible pour le genou et le plus conservateur pour le ménisque.

 

A lire aussi ...

Les articles les plus lus

La fiche_de_la_ligamentoplastie_type_KJ_kenneth_jones_chirurgiedusport.jpg

Technique opératoire de la ligamentoplastie de type KJ ou Kenneth-Jones (la fiche en image)

Par les Docteur Nicolas LEFEVRE, Docteur Serge HERMAN,Docteur Yoann BOHU.

 
Fiche technique de la ligamentoplastie du ligament croise antérieur (LCA) selon la technique kenneth-jones  ou KJ description schématique de cette opération qui consiste à réaliser une reconstruction anatomique du LCA, en utilisant une autogreffe (tendon du patient) sous contrôle arthroscopique

fiche ligament didt systeme TLS ou DT4 TLS

Ligamentoplastie du ligament croise antérieur (LCA) selon la technique DIDT TLS ou DT4 TLS: la fiche

Par le Docteur Nicolas LEFEVRE.

L’objectif de cette opération est de réaliser une reconstruction anatomique du LCA, en utilisant une autogreffe (tendon du patient) sous contrôle arthroscopique. Le principe de TLS est d’utiliser un seul tendon ischio-jambier en greffe courte. Fiche technique de la ligamentoplastie du LCA au DIDT TLS.

Technique du ligament croisé

Par le docteur Nicolas Lefevre

+ de videos

Les dernières publications

Dossier : prothèse de genou

prothèse totale de genou

Dossier : ligaments du genou

Dossier : chirurgie ambulatoire du LCA

Dossier : ménisque

MENISQUE 3D FISSURE DECHIRURE MENISQUE CHIRURGIE DU SPORT

Dossier : Epaule du sportif

Dossier : prothèse de hanche

 

Dossier : rupture des ischio-jambiers

anatomie_ischio_jambier_rupture proximale docteur lefevre chirurgiedusport

Dossier : prothèse et sport

 

prothèse de hanche  et de genou   et sport  

 

Dossier : PRP

 

Chirurgiedusport - Qui sommes nous - Nous contacter - Mentions légales - Web design Digitaline - Développement EMC2 Studio - Clinique du Sport