Nous contacter

Prendre rendez-vous

avec nos spécialistes

 

 01 40 79 40 36 

 

secretariat

@chirurgiedusport.com

 

 SOS GENOU  

 

Chirurgie du Sport

36 bd St Marcel

75005 PARIS

Clinique du sport Paris 

Métro : Saint Marcel

Parking 6 rue de l'essai


sur

Les fiches de chirurgiedusport :

HONCode

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici

QRCode

Vidéo Youtube

13:54
Docteur GEROMETTA Antoine - Retour au sp ...
298 vues


14:12
Monsieur Olivier HOMAGE - Chaussage et s ...
221 vues


09:05
Docteur Nicolas LEFEVRE - LCA de l’enf ...
156 vues


10:55
Docteur BOHU Yoann - 1ère luxation d’ ...
97 vues


41:09
Prise en charge chirurgicale de l'arthro ...
2143 vues


10:06
Ligamentoplastie du ligament croisé an ...
18238 vues


09:53
Prothèse totale de genou MyKnee PTG 3D ...
675285 vues


00:41
Ménisque fissuré en anse de seau luxé ...
26861 vues


09:33
arthroscopie du genou pour fissure déch ...
87611 vues


07:39
La prothèse totale de genou (PTG), desc ...
52735 vues


11:04
DIDT TLS : chirurgie du ligament croisé ...
373166 vues


10:21
Chirurgie du sport, DIDT: chirurgie du ...
436776 vues


05:12
Le zapping du ménisque
17261 vues


03:37
Peignage du tendon rotulien sous arthros ...
27719 vues


05:10
Chirurgie du sport, PEP programme Préve ...
12315 vues


00:08
anse de seau ménisque film 3D
17483 vues


05:44
Suture du ménisque externe lésion rad ...
16062 vues


05:18
Rupture partielle du ligament croisé an ...
10260 vues


02:01
Prélèvement du DIDT pour la ligamentop ...
30326 vues


06:25
Rupture partielle du LCA, reconstruction ...
11402 vues


10:02
rupture complete tendon ischio jambier c ...
18346 vues


04:09
Chirurgie du sport, traitement endoscopi ...
5217 vues


06:18
syndrome de loge d'effort
39610 vues


09:01
Rupture du tendon d'achille chirurgie du ...
5251 vues


03:23
greffe de me?nisque Dr Alain myer Dr Yoa ...
1202 vues


09:05
Docteur Nicolas LEFEVRE - LCA de l’enf ...
156 vues


14:12
Monsieur Olivier HOMAGE - Chaussage et s ...
221 vues


13:54
Docteur GEROMETTA Antoine - Retour au sp ...
298 vues


Coupure de fin de saison : récupération ou régression?

Imprimer l'article

Lorsque le corps arrête de s'entraîner, il se régénère ! Malheureusement, il perd aussi ses acquis. Alors que faire pendant l'intersaison ? La courte trêve des internationaux se révélera-t-elle suffisante ?
 
Entre championnat et coupe des confédérations les joueurs de l'équipe de France bénéficieront d'environ 2 fois 15 jours pour se ressourcer. Les études scientifiques peuvent-elle nous indiquer si cette durée est adaptée ? Ces recherches sont-elles à même de les guider dans leur activité physique pendant les vacances ?
 
S'arrêter, c'est régresser !
 
L'endurance, si utile pour tenir 90 minutes, baisse rapidement en cas d'inactivité. Après 3 semaines de repos complet, la cylindrée du moteur musculaire ou V02 max diminue de presque 30%. Le réservoir en sucre du muscle et l'énergie disponible décroissent dans les mêmes proportions. La force reste assez stable mais la puissance chute rapidement. En clair, la détente est conservée mais l'aptitude à prolonger ou à répéter les sprints est réduite. La souplesse s'altère vite en l'absence d'étirements. En théorie, les qualités techniques persistent. Il est d'usage d'affirmer que les schémas moteurs rudimentaires restent longtemps mémorisés : vous savez faire du vélo et nager pour toujours … Cependant, les réactions psychomotrices très élaborées et la perception collective du jeu sont si complexes qu'elles s'estompent en quelques jours.
 
S'arrêter, c'est progresser !
 
A l’issue de 5 à 10 jours de repos complet, les capacités physiques sont peu modifiées. Après 15 jours de réduction de l'entraînement, les études montrent que les performances s'améliorent nettement ! Dans les disciplines où les compétitions sont peu fréquentes, marathon ou triathlon, cette période de récupération relative précède systématiquement les grandes échéances. Au cours de ces deux semaines, les muscles se réparent, ils fabriquent de nouvelles fibres, augmentent leurs stocks de sucre et multiplient les structures chimiques destinées à la combustion des réserves. Les glandes accumulent à nouveau les hormones destinées à construire et à stimuler le corps. Le cerveau refait le plein en substances dont la mission est de transmettre l'information de neurone en neurone. Sur le plan psychologique, voilà qui contribue probablement à évacuer la saturation !
 
En pratique, quels conseils pour l'intersaison ?
 
Une trêve de 15 jours, comme celle de nos internationaux, semble bien adaptée. Les coupures plus prolongées peuvent être responsables d'une nette altération des performances. Pendant cette période, le repos complet est facultatif et ne devrait pas dépasser une semaine. A l'issue, la reprise du sport est indispensable. En quantité modérée, l'activité physique ne fatigue pas un organisme habitué à de lourdes charges d'entraînement. Au contraire, elle permet de stimuler les nombreux mécanismes de régénération. Il faut surtout entretenir les aptitudes physiques qui régressent rapidement, notamment l'endurance. L'intensité du travail cardiovasculaire doit être privilégié sur la durée. Il est conseillé de programmer 3 footings par semaine de 45 minutes environ dont 20 minutes "à la limite de l'essoufflement". Sur le parcours, quelques côtes et changements de direction sont les bienvenus. Un peu de conduite de balle et quelques jonglages peuvent faire office de retour au calme. Enfin, une série complète d'étirements conclue la séance. Plus tard, allongé sur son transat, le footballeur peut travailler sa coordination et sa perception du jeu grâce à la "visualisation". A ce régime, le pratiquant assidu souffrira vite de carence en compétition … il retrouvera l'envie de jouer et de gagner !
 
______________________________________________________________________
 
LA BLESSURE, C'EST AUSSI UNE COUPURE
 
La fatigue favorise les blessures. En fin de saison, après un traumatisme, quelques jours de repos complet sont souvent les bienvenus. Rapidement, la natation, le vélo ou le cardiotraining se révèlent bénéfiques. Une sollicitation bien dosée guide la cicatrisation du tissu lésé. Un travail en endurance contribue à limiter les contraintes sur la zone blessée et permet l'entretien d'une qualité physique qui pourrait régresser rapidement.
______________________________________________________________________
 
LES MEILLEURS REGRESSENT PLUS VITE
 
Lorsque les médecins plâtrent la jambe d'un sportif, ils constatent que ses muscles fondent beaucoup plus rapidement que ceux d'un sédentaire. Les études montrent qu'un athlète affûté perd très vite ses qualités physiques quand il s'arrête. Rien de surprenant puisque nombre de ses aptitudes sont acquises à l'entraînement. Les footballeurs de haut-niveau n'ont pas le droit à beaucoup de repos !

Docteur Stéphane CASCUA. - 9 février 2011.

Conflits d'intérêts : l'auteur ou les auteurs n'ont aucun conflits d'intérêts concernant les données diffusées dans cet article.

Actualités

A lire aussi ...

Les articles les plus lus

Technique du ligament croisé

Par le docteur Nicolas Lefevre

+ de videos

Les dernières publications

Dossier : prothèse de genou

prothèse totale de genou

Dossier : ligaments du genou

Dossier : chirurgie ambulatoire du LCA

Dossier : ménisque

MENISQUE 3D FISSURE DECHIRURE MENISQUE CHIRURGIE DU SPORT

Dossier : Epaule du sportif

Dossier : prothèse de hanche

 

Dossier : rupture des ischio-jambiers

anatomie_ischio_jambier_rupture proximale docteur lefevre chirurgiedusport

Dossier : prothèse et sport

 

prothèse de hanche  et de genou   et sport  

 

Dossier : PRP

 

Chirurgiedusport - Qui sommes nous - Nous contacter - Mentions légales - Web design Digitaline - Développement EMC2 Studio - Clinique du Sport